Voici une nouvelle version du player Nuvola et cette fois il s’agit d’une version majeure, la 3.0. Et autant le dire tout de suite le développeur est reparti de zéro pour coder cette nouvelle version. Et le résultat est fantastique.

Au menu de cette nouvelle version beaucoup de nouveautés :

  • Contrairement à la version 2 qui utilisait « une bidouille horrible » (définition de l’auteur) Nuvola Player 3 utilise la nouvelle librairie WebKitGTK+ qui est enfin compatible avec les plugins web  GTK dont le plugin Adobe Flash. D’ailleurs l’auteur que son application est compatible avec Pepper Flash livré avec Google Chrome.
  • Désormais il est possible de lancer plusieurs player chacun utilisant un des services en ligne configuré. Il est facile de les distinguer puisque un lanceur est créé pour chacun des services.
  • Parfaitement intégré avec les interfaces Gnome Shell et Unity
  • Pour le moment seul 5 services de musique en ligne sont disponibles : Google Play Musique, Grooveshark, Deezer, Jango et Jam. Six autres services devraient rejoindre cette liste : 8tracks, Rdio, Bandcamp, Spotify, KEXP et Synology Audio Station (Daniel Schep).

Pour le moment certaines fonctionnalités sont manquantes dans cette version de Nuvola Player mais elles pourraient être ajoutés plus tard : Libre.fm, scrobbling, affichage des paroles, traductions, gestion des serveurs proxy et le téléchargement de fichiers.

Installation de Nuvola Player 3.0 sur Ubuntu, Debian, Linux Mint et Fedora

Désormais plutôt que de passer par un dépot PPA le développeur utilise un dépôt personnel qui peut être facilement configuré via un installateur maison. J’ai testé et c’est très simple d’utilisation. Pour ceux qui veulent le tester cette version ne viendra pas écraser la version 2.5 déja installée.

Il suffit de téléchargement l’installateur (Graphical Installer) en fonction de son OS depuis cette page : https://tiliado.eu/nuvolaplayer/repository/ et de lancer son exécution. Trop facile 🙂

Du beau boulot !!!!