Les applications de monitoring ou de supervision sont indispensables pour détecter tous problèmes voir défaillances d’un système informatique. Il en existe beaucoup alors pourquoi un petit nouveau répondant au nom d’Inspeqtor ?

Tout simplement parce qu’Inspeqtor, une application écrit en langage Go (donc compilé et concurrent), est optimisé, simple à installer et à configurer. Il est bon de savoir qu’il existe deux versions d’Inspeqtor, une gratuite et une payante proposant plus de fonctionnalités et un support.
Intéressons nos à ce que propose inspeqtor en version communautaire :

  • Monitoring des services init.d, systemd, upstart, runit or launchd-managed;
  • Monitoring de l’utilisation de ressources système (mémoire et CPU) de ces services;
  • Monitoring de certains metrics de démons dont redis, memcached, mysql, nginx…
  • Monitoring and alerting des ressources systèmes CPU, load, swap et utilisation des disques;
  • Alerting ou redémarrage d’un process dans le cas ou il est absent ou change de PID;
  • Coupure de l’alerting lors du déploiement, du démarrage ou l’arrêt d’un process (plus de fausses alertes);

Exemple de configuration

Pour configurer Inspeqtor il suffit de créer un fichier .inq dans le répertoire /etc/inspeqtor/services.d/$NAME.inq ou NAME doit être exactement le même que celui du service à surveiller et démarré par Init;

Par exemple pour le service memcached voici un exemple de configuration :

check service memcached
  if memory:rss > 1200m for 4 cycles then alert
  if cpu:user > 40% for 2 cycles then restart

Pas besoin d’explication c’est très compréhensible non ?

Installation d’Inspeqtor sur Ubuntu

L’installation d’Inspeqtor est assez simple :

curl -L https://bit.ly/InspeqtorDEB | sudo bash
sudo apt-get install inspeqtor

Si vous voulez aller plus loin dans l’analyse de ce nouvel outil de supervision il suffit de se rendre sur la page gitehub du projet