Les  conteneurs ont le vent en poupe et Canonical veut en devenir un acteur majeur. En effet il vient d’annoncer la sortie d’une nouvelle techno répondant au nom de Snappy. Il s’agit d’un gestionnaire de mise à jour transactionnelle pour son OS minimaliste Ubuntu Core.

Pour rappel, Ubuntu Core est une version de son OS pour les machines du cloud venant concurrencer d’autres comme CoreOS. Snappy vient prendre la place des gestionnaires de packages habituelles que sont aptitude et apt. Snappy reprend le concept des containers virtuels de Docker et l’étend à la gestion des mises à jour de l’OS. Selon le PDG de Canonical, Snappy permettrait des mises à jour beaucoup plus fiables et plus sécurisés que ces anciens gestionnaires. En effet, il est possible de mettre à jour l’OS avec plus de sérénité car avant celles-ci les données sont automatiquement sauvegardées pour d’éventuels retour-arrière. De plus Snappy utilise le système de sécurité AppAmor qui permet d’associer à chaque programme un profil de sécurité restreigant ses accès au système d’exploitation.

Comme on peut le voir ci-dessous Snappy est découpé en trois couches. La couche système, fourni par Canonical, Une couche framework qui n’est autre que Docker et une couche applicative.


Pour nous développeurs la création d’applications au format Snappy a été simplifié par la mise à disposition d’un SDK répondant au nom d’uvtool.  Vous pouvez retrouver plus d’infos sur cet outil sur le site ubuntu-smoser.blogspot.fr.

Pour ceux qui veulent jouer un peu avec Ubuntu-Core et tester Snappy, sur le site d’Ubuntu vous retrouvez un tutoriel complet pour créer une machine virtuelle KVM. Il est même possible de tester cette nouvelle techno sur le cloud de Microsoft, Azure, celui d’Amazon, EC2 et celui de Google, Google Cloud Compute Engine.