Les disques SSD sont constitués de mémoire flash qui certes sont plus résistants aux chocs et plus rapides que les disques durs mécaniques mais ils ont eux une durée de vie limitée (entre 5 et 8 ans). Sous Linux il suffit de modifier quelques petits trucs pour leur donner l’espoire d’une longue et heureuse.

Ajout du paramètre noatime sur les points de montage

La première est d’ajouter le pramètre noatime au montage des partitions se trouvant sur un SSD. Ce paramètre empèche le système d’exploitation d’écrire des données non indispensables comme ici la date du dernier accès en lecture. Attention faites pas n’importe quoi au risque que votre poste de redémarre plus correctement.

sudo gedit /etc/fstab

Mettre le paramètre noatime, avant errors comme ci-dessous

# /etc/fstab: static file system information.
#
# Use 'blkid' to print the universally unique identifier for a
# device; this may be used with UUID= as a more robust way to name devices
# that works even if disks are added and removed. See fstab(5).
#
#
# / was on /dev/sda3 during installation
UUID=255ccf07-63aa-4091-a54d-704e4e835e0d /               ext4    <strong>noatime</strong>,errors=remount-ro 0       1
# /home was on /dev/sdc5 during installation
UUID=97bdd54b-480f-4237-923d-530cae741b79 /home           ext4    defaults        0       2
# swap was on /dev/sdc6 during installation
UUID=67b2aaef-b0da-4d1e-956d-9c2a5043ae9a none            swap    sw              0

2/ Ne pas mettre le répertoire /tmp et la swap sur une partition d’un SSD

La première solution est d’avoir sur son installation un disque dur mécanique ou placer ses données. A faire lors de l’installation. Si vous n’avez pas de disque mécanique sous le capot alors vous pouvez mettre le répertoire /tmp en mémoire. Pour cela toujours dans le fichier /etc/fstab ajoutez la ligne suivante (1g pour 1Go de mémoire) :

sudo gedit /etc/fstab

Mettre cette ligne à la fin du fichier :

tmpfs      /tmp            tmpfs        defaults,size=1g           0    0

Sauvegarder et quitter. Cela sera effectif lors du prochain démarrage. A noter que du coup /tmp sera toujours vide lors du démarrage du PC, donc ne mettez de coté de données dans ce répertoire comme certains.

Si votre Swap est sur un SSD il faut dire au système qu’il doit l’utiliser que vraiment en tout dernier recours. Pour cela on va mettre le paramètre vm.swappiness à 0

sudo gedit /etc/sysctl.conf

Ajouter à la fin du fichier la ligne ci-dessous :

vm.swappiness=0

Sauvegardez et quittez . Cela sera effectif lors du prochain démarrage.