Gnome 3.4 est de sortie apportant plus de fonctionnalités pour sa personnalisation et de nouvelles application (d’autres ont beaucoup évolué). Voyons donc en détail les nouveautés les plus importantes.


Revenons au début de gnome 3 où une bonne partie des utilisateurs ont montré leur mécontentement en quittant Gnome pour d’autres environnements comme XCFE voir l’ancienne version gnome 2 ou alors sur son fork Mate. Donc cette nouvelle version devrait en réconcilier certains (pas tous) avec Gnome. En effet, cette version apporte enfin des fonctionnalités permettant de personnaliser son bureau en modifiant apparence et comportement.

La personnalisation du bureau Gnome Shell.

Premier point : les extensions, qui ont débarquées avec la version 3.2 et qui étaient difficilement installables, peuvent désormais être rapidement intégrées et configurées. Un site internet  permet en effet de les installer mais aussi de les gérer en permettant de les (dés)activer voir de les désinstaller directement depuis votre navigateur internet (Chrome, Firefox et Epiphany. On trouve un nombre assez important d’extensions, je vous laisse les découvrir en vous rendant sur le site  http://extensions.gnome.org/

Deuxième point : Le thème par défaut, Adwaita, a été revue pour permettre aux applications d’être un peu plus compact. Mais si ce thème ne vous plaît pas vous avez tout loisir d’en installer d’autres. Il est à noter que l’on trouve plus facilement des thèmes Gnome Shell que ceux pour Unity. Est ce un signe ?

Les évolutions du bureau

Pas de gros bouleversements visuels de ce coté si ce n’est comme dit plus haut la possibilité de le compléter et le modifier via les extensions. On pourra tout de même remarquer que :

  • que la fenêtre affichant les paramètres système a été un peu modifié pour reprendre le design défini par Alan Day;
  • la recherche se généralise via une API dont Gnome Documents et Gnome Contacts sont les premiers a en tiré parti;
  • pendant un glisser-déposer il est possible de changer de fenêtre via le Alt-Tab classique;
  • de nouveau raccourcis clavier pour gérer les fenêtres un peu comme sous Windows 7.
  • les lanceurs ont été améliorés;
  • on commence à retrouver sur certaines applications (Contacts, Documents, Epiphany,…) la gestion du menu en mode maximiser comme sous unity (comme quoi);
  • une nouvelle philosophie pour les menus avec quatre types : le menu lanceur, le menu d’application,le menu de fenêtre et le menu contextuel;
  • et pour finir un fond d’écran animé (en fonction de l’heure);

Les évolutions des applications

Gnome Boxes : l’application très simplifiée de gestion des machines virtuelles et/ou distantes fait son apparition. Gnome Boxes permet de gérer des VM tournant indifféremment sous KVM, LXC, Xen, OpenVZ, UML, VirtualBox, VMWare et Microsoft Hyper-V grâce à LibVirt et des machines distantes sous VNC, SPICE, RemoteDesktop, etc.

Gnome Documents reprend le concept des collections de Google Doc pour regrouper les documents à la fois hiérarchiquement et par étiquettes. Son interface a été revu en supprimant la barre latérale et en affichant la barre de recherche à la demande. Il est également possible d’imprimer des documents directement depuis l’application.

Nautilus : On retrouve enfin la gestion de l’annulation des opérations sur les fichiers.

Epiphany : Son interface a pas mal évoluée et les performances sont de retour.

L’utilitaire de disque : Son code a été complètement réécrit et apporte quelques nouveautés comme le gestionnaire de configuration du fichier fstab et la gestion des périphériques loop.

NetworkManager : Qui fait grincer des dents apporte des fonctionnalités pour les utilisateurs avancés.

Gnome Contacts : son interface a été en partie repensée.

Autres Points Importants :

Red Hat a remplacé la bibilotéque logicielle d’OpenGL mesa par llvm-pipe, dix fois plus performante et qui permettra à terme de se passer du mode failback et surtout de faire tourner Gnome Shell sur de petites configurations graphiques.

Hamster, l’application de gestion de temps ne devrait arriver que pour GNOME 3.6.

Et dans nos distributions favorites ?

Disponibilité

  • Ubuntu 12.04 LTS Precise Pangolin : Seulement que quelques mises à jour de GNOME 3.4, alors que d’autres resteront en version 3.2 ou 3.0. Mais on peut s’attendre à une intégration durant les cinq longues années de support de cette LTS. Par contre il est possible de l’installer sur Ubuntu 11.10.
  • Fedora 17 Beefy Miracle : GNOME 3.4 sera bien sur l’environnement de bureau par défaut et comme dit plus haut utilisera le pilote OpenGL llvm-pipe;
  • Debian Wheezy : le gel étant prévu pour juin, Gnome 3.4 pourraît être de la partie;

Source : library.gnome.org et LinuxFr.org