Après plusieurs heures de tests et de recherche, je vous propose un petit tuto pour installer Android-x86 3.2 HoneyComb sur votre netbook avec configuration de grub en multiboot et les explications pour la prise en charge du clavier français.

Ce projet est pour le moment compatible avec les modèles de netbook suivant :

  • ASUS Eee PCs et Laptops
  • Dell Inspiron Mini Duo
  • Samsung Q1U
  • Viliv S5
  • Machine à base de proc AMD Brazos

Cela ne veut pas dire que cela ne fonctionne pas sur d’autres machines il vous donc tester les différentes images disponible sur le site Android-X86. Pour ceux qui ont réussi une installation sur leur machine merci de laisser un commentaire en indiquant ce qui fonctionne pas. (merci d’avance 🙂

1. Préparation

Dans un premier temps il faut préparer votre disque dur en réservant une petite partition de 3 ou Go. Pour ma part j’ai choisi de la mettre au début du disque pour éviter les confusions avec les autres partitions.

Pour ceux qui ne savent pas comment faire, soit vous décidez de sauvegarder vos données pour faire une réinstallation complète de votre Ubuntu en réservant cette parttion, soit vous évitez de tout casser. En effet, ce genre de manipulations est réservée à ceux qui connaissent un peu Linux pour se sortir de mauvaises situations. Ne me tenez pas pour responsable je vous aurai prévenu.

2.Installation

  1. Télécharger l’iso : android-x86.
  2. Flasher l’iso avec UnetBootin sur une clé usb ou une carte SD
    sudo apt-get install unetbootin
  3. Booter votre pc avec clé USB
  4. Sélectionner le mode installation
  5. Sélectionner la partition précédemment préparée (normalement c’st la première sda1)
  6. Choisissez de la formaté au format ext3
  7. Vous êtes sur de votre coup ? Alors répondez Yes pour formater votre partition
  8. N’installez pas GRUB. En effet vous risqueriez de ne plus pouvoir redémarrer votre Ubuntu.
  9. Sélectionner Yes pour mettre le répertoire système en mode lecture/Ecriture permettant de changer la configuration de votre Android.
  10. Ecriture de la partition ….
  11. Sélectionner [Create a fake SD partition] qui vous permettera d’installer des applications
  12. L’installation touche à sa fin
  13. Rebooter votre PC sous Ubuntu.

3.Intégration de la partition Android à Grub

Maintenant attaquons nous à l’intégration d’Android à Grub. Lancez la commande suivante depuis une fenêtre Terminal

sudo gedit /etc/grub.d/40_custom

Et ajoutez les lignes suivantes en remplaçant androidboot_hardware=asus_laptop par le modèle de votre netbook.

#!/bin/sh
exec tail -n +3 $0
# This file provides an easy way to add custom menu entries.  Simply type the
# menu entries you want to add after this comment.  Be careful not to change
# the 'exec tail' line above.
 
menuentry "Android-x86 3.2 (MDPI)" {
set root=(hd0,1)
linux /android-2011-11-13/kernel quiet root=/dev/ram0 androidboot_hardware=asus_laptop acpi_sleep=s3_bios,s3_mode SRC=/android-2011-11-13/ DATA=
initrd /android-2011-11-13/initrd.img
}

Maintenant il ne reste plus qu’à sauvegarder, à fermer la fenêtre gedit et à lancer la mise à jour de la config de grub.

sudo update-grub

4.Passage du clavier physique en français.

La manipulation est simple mais longue. Mais non je vous vous fournir les précieux fichiers dés qu’il seront totalement terminés.

La configuration du clavier physique est totalement décoléré de celle du clavier virtuel. Avant de passer à la suite, je vous conseille de lire cette page pour comprendre le fonctionnement de la prise en charge du clavier physique Android : kandroid.org

Donc si vous avez à peu près compris comment cela fonctionne, il suffit donc de modifier les fichier Generic.kl et Generic.kcm pour mettre en correspondance les touches avec leur scancode :

Pour connaître le code des touches il faut se rendre dans la console tty via les touches [ALT] + [F1] et lancer la commande logcat. Au bout d’un moment vous devriez voir des messages de la forme D/KbdSensor….. scancode=n value=1 fd=32. Vous allez certainement remarqué qu’en fait les touches sont rangés dans l’ordre. la touche a retourne 16, la touche z 17, la touche e 18 et ainsi de suite….

Pour revenir au mode graphique [ALT] + [F7]

4.1.Le format des fichiers

a. Le fichier Generic.kl est de la forme :

key scancode KEY

donc pour la touche [a] cela donne :

key 16 A
key 17 Z
……

Modifions donc ce fichier :

  1. Lancer depuis le menu Applications une fenêtre Terminal Emulator :
    su
    cd /system/usr/keylayout
    cp Generic.kl Generic.old
    vi Generic.kl
  2. Changer toutes les lettres ne correspondant pas à celle attendue. Vous allez voir c’est simple mais long.

b. Le fichier Generic.kcm

Ensuite les correspondances pour les combinaisons avec les touches [SHIFT], [ALT],…  sont elle décrites dans le fichier situé dans le répertoire /system/usr/keychars

key A {
label :    'A'
base :     'a'
shift, capslock :   'A'
ctrl, alt, meta     none
}

Comme vous pouvez le remarquer c’est assez simple le label correspond à la key du fichier Generic.kl, base la touche sans combinaison, et ensuite shift, alt,…. en parcourant le fichier tel quel vous remarquerez que les touches ç sont réalisés avec la séquence [ALT]+ [C]

Avec ces quelques explications vous devriez vous en sortir pour au moins corriger les touches Alpha-numériques.

D’ici quelques jours je vous founirai les fichiers correspondants au clavier de l’inspiron Duo en espérant que cela corresponde aux autres modèles. Au moins vous aurez une bonne base pour corriger les petites différences.