Avec la sortie de Gnome 3.2 et d’Ubuntu 11.10 on aurait presque oublié KDE, mais voici Plasma Active,  une nouvelle interface développé par KDE destinés aux tablettes et smartphones équipés et autres équipements dotés d’écran tactile.


L’objectif du projet est clair : prendre des parts de marché à Android de Google et iOS d’Apple. Mais ils ne sont pas les premiers a tenté leur chance. En effet, RIM puis HP ont vite abandonné leur projet après seulement quelques semaines de commercialisation. Alors pourquoi KDE pourrait il y arriver ?

Plasma Active n’est pas un système d’exploitation, c’est tout simplement  une interface s’appuyant sur les API KDE 4.x et Qt conçue pour les appareils tactiles. De plus, Plasma active vise un marché beaucoup plus large que ces deux systèmes d’exploitation mobiles. En effet, Plasma Active se destine à tous les types d’équipements électroniques équipés d’écran tactile comme les tablettes, les smartphones, les décodeurs, les téléviseurs, les équipements de domotique ou ceux que l’on retrouve dans nos véhicules. Donc ici pas de développements de produits ! De plus s’appuyant sur une base largement développé, le nombre d’applications disponible est immense.

La première version de Plasma Active est destinée aux ordinateurs hybrides et fonctionnant sur les distributions Linux MeeGo et Balsam Professional (une distrib basée sur Opensuse). Mais il existe également des versions pour tablettes fonctionnant sur les architectures Intel x86 et ARM. Une version de démonstration est prévue également pour tourner sous VirtualBox.

Ces images sont disponibles ici : http://community.kde.org/Plasma/Active/Installation